Anora Borra interview1

21. May, 2017

画家博拉专访

记者:请你先介绍一下自己。

J : Est-ce que vous pouvez, dans un premier temps,vous présenter ?

博:我是画家,……我先是写作,然后我发现了美术,于是拿起了画笔。我学习了三年画画,然后就自己摸索。

A.B: je suis artiste peintre, …Dans un premier temps,  j’écrivais, ensuite j’ai découvert la peinture et je me suis mis à peindre. J’ai fait les Beaux-Arts tpendant trois ans, et j’ai poursuivi la peinture en autodidacete.

记:那么,到底是什么促使你开始画画的?

J : D’addord et quelles ont été, en fait , vos motivations pour exercer ce métier ?

博:起初当然并没有想到以后会以此为专业。那些年我最拿手的表达方式是写作,20岁左右,我开始渴望改变。内心呼唤一种崭新又多样化的领域,用造型、姿态和具有表现力的载体来表达自己。

A.B : D’abord je n’ai jamais vu ça comme un métier, c’est plutôt une passion. L’écriture a été mon moyen d’expression privilégié pendant quelques années ; à l’âge de 20 ans, j’ai éprouvé le besoin d’en changer. La peinture avec sa charge plastique, gestuelle et expressive a répondu à mon attente d’un terrain neuf et miltiple.

记:你的笔名是怎么来的?

J : Et d’où vient votre nom d’artiste ?

博:博拉是我外祖父母的姓,我用它作为我的笔名是为了向他们表达敬意。外祖父母以裁缝为生。那时,每次我和哥哥姐姐到波城的外祖父母家小住之后,我总会想,我们兄弟姐妹其实都受到他们的影响和对艺术创作的启发。那是个服装作坊。两位祖辈就在那里干活。我看着他们剪面料,打图样,裁衣服。那些流泻般的色彩和材料……我们兄弟姐妹都永远记得外祖父母一辈子生活其中的作坊氛围。我们三人,无一例外,都拥有自己的作坊,在琉璃坊(注,画家的姐姐是位彩璃大师),姐姐就像祖父母们裁衣服那样剪裁她的玻璃。当然先是有设计图样和思路。我的哥哥是个特别讲条理的人,动手能力极强,我曾见到他为他的毛绒玩具量体裁衣。(注,画家的兄长是位弦乐器制造家。)而我呢,我更醉心于面料纹理和它们的手感,然后是那些纽扣和其他一切小料,它们的质地和色彩。就是这样,我以祖父母的姓氏作我的笔名,以向他们和他们的生活理念致敬。而阿诺拉,是我为自己取的名。

A.B : Borra c’est un hommage à mon grand-père maternel qui était tailleur et couturier. J’ai toujours pensé, que suite aux séjours que l’on passait là-bas à Pau chez mes grands-parents avec mon frère et ma sœur, nous avons tous été influencés dans notre création. C’était des ateliers. Ils travailllaient sur place. Ils coupaient, ils faisaient des patrons, ils découpaient des tissus. Et ces chutes, ces bouts couleur, de matières…Mon frère, ma sœur et moi, nous avons été marqués par cette ambiance d’atelier et les gens qui de y vivaient. Tous trois, nous vivons aujourd’hui dans un atelier, le vitrail (NB : la sœur de l’artiste est maître verrier), c’est la découpe du verre au même titre que la découpe du tissu pour un couturier. Ensuite, il y a le dessin et la conception, notamment à la craie. Mon frère qui est très méthodique ; très manuel, je le revois faisant les costumes pour ses peluches (NB : le frère de l’artiste de l’artiste est luthier). De mon côté, c’était plutôt les tissus, les toucher, et puis les boutons et tous les autres accessoires, toutes ces matières et ces couleurs. Et donc mon nom d’artiste est comme un hommage à mes grands-parents et à leur philosophie de vie. Anora, c’est le prènom que j’ai choisi.